poème d’habitant

Ali Baba et les quarante saveurs

 

            Il est un paradis au fin fond de Marseille,

         Où le miel dégouline au bonheur des abeilles,

         Je me sens une Alice au pays des merveilles…

 

            Chez baba Ali de Djibouti.

         Mmm, vient un parfum de patchouli !

 

                De ces mille et une douceurs, senteurs, saveurs,

         De bonheur, encenseur, de paroles, enchanteur,

         Aux femmes il dévoile secrets ensorceleurs.

 

            Virevoltent mes sens, lorsque je m’immisce

            Vagabonde, au milieu des épices.

 

                Rue d’Aubagne il fait bon, déambuler heureux,

         Vers un bel horizon de rêves merveilleux,

         Où trouver les recettes pour tomber amoureux.

 

         Cardamome, poutargue ou carité…

         Le tout avec générosité !

Sarah le 05/01/10

Publicités

3 réflexions au sujet de « poème d’habitant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s