Tous les articles

Action écoles et brouettes

Samedi 06 septembre devant l’école place cadenat

  • 10h30: votre rendez vous brouettes de livres
    Chaque premier samedi du mois place Cadenat, vous pouvez emprunter ou échanger un livre ou plusieurs livres et les ramener le samedi du mois suivant ou les faire passer à des voisins, des amis…
  • 11h30: Action pour les écoles du troisième
    Les locaux:
    Les problèmes de locaux dans le 3ème arrondissement qui ont cloturé l’année n’ont pas été réglés ! 4 classes ouvertes à Révolution, pour les élèves de l’Ecole National, alors que la situation dramatique de l’école national méritait des solutions immédiates bien plus claires ! Les préfabriqués promis ne seront livrés que pour la rentrée de 2015… dans un an ! Et on attend seulement la création de quelques classes à la Friche comme perspective.

    Les rythmes scolaires:
    Pour Monsieur Gaudin, la solution serait les centres aérés le vendredi après-midi… Mais les animateurs ne seraient pas recrutés et surtout dans les 2ème et 3ème arrondissements, pour les 7000 élèves, il n’y aurait que 175 places en centre aéré…
    Vendredi les parents d’élèves vont se réunir à 14.30 devant la mairie centrale
    Samedi, à l’occasion de la distribution de trousses à 1€, soyons nombreux à revendiquer un service public efficace, gratuit et dans de bonnes conditions pour nos enfants !

    Rendez-vous samedi 6 septembre à 11.30 devant l’école Cadenat pour se rendre ensemble Boulevard Boyer où aura lieu la distribution de trousses…
    Face à la situation dramatique de nos écoles, des trousses ne suffiront pas !

    Quelques précisions:
    URGENCE DE CREATION D’ECOLES
    En 2014, à l’école primaire de la place Cadenat, face à l’incapacité de la ville à répondre aux besoins de locaux dans les écoles publiques, parents et enseignants se sont mobilisés. Dans l’urgence, le réfectoire a été divisé en deux et la salle de lecture a été supprimée. Cette situation entraine une perturbation de la vie scolaire et nuit à la santé des enfants notamment par le rythme imposé par les 4 services de cantine devenus nécessaires. Le dernier est à 13H30!
    Partout dans l’arrondissement, les salles de bibliothèque, d’informatique et même parfois des professeurs sont supprimées pour créer de nouvelles classes.
    En cette rentrée 2014, les 20 classes de l’école National sont toujours dans des locaux insalubres qui ne sont plus aux normes de sécurité et quatre classes ont été crées à Busserade pour absorber une partie des 300 enfants (soit 12 classes environ) qui n’ont pas d’affectation dans une une école à proximité de leur domicile, soit dans leur arrondissement.
    Notre maire de secteur propose qu’une école soit construite sur le terrain de la Friche (où il serait plus cohérent de proposer du périscolaire); A ce jour rien n’est confirmé et pour des locaux de qualité aux normes environnementales et pédagogiques, il faut compter le temps de la réflexion et de la concertation. (l’école de la Friche ne représentera que 5 ou 6 classes). La démographie du quartier ne cesse d’augmenter et d’ici là, de nouveaux besoins apparaitront. La construction de nouveaux logements implique également l’augmentation d’enfants à scolariser.
    Nous proposera t-on encore, dans l’urgence, des préfabriqués? Faudra t-il attendre la rentrée 2018 et dans ce cas où mettra t-on le surplus d’élèves en 2014, 2015, 2016, 2017?
    Le ministre de l’éducation en visitant l’école Cadenat (18 classes), a promis de nouveaux postes; Dans quels bâtiments seront ils en mesure d’exercer correctement leurs fonctions et l’application des nouveaux rythmes scolaires ?
    Ce manque criant de locaux concerne toutes les écoles publiques du troisième.
    A Marseille, la ville soutient très fortement l’école Privée , une telle situation est une atteinte à l’école laïque.
    La situation des familles se complique encore lorsque, comme c’est souvent le cas dans le troisième, les enfants d’une même fratrie sont dans des écoles différentes parfois éloignées l’une de l’autre (St Mauront et National par exemple). Ce sont alors les collégiens qui prennent en charge les plus petits, sur fond d’absenteïsme scolaire (horaires d’absenteïsme 8h-9h et 16h-17h, vérifiable dans les collèges).

    Sardines Story (photomontage: Anne Pfff blog: Fotofatras)
    sardines story

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s