Communiqué

Communiqué pour la défense des écoles publiques
du 3ème arrondissement de Marseille

A l’initiative de la section du PCF du 3ème arrondissement de Marseille, des enseignants, des syndicats, ainsi que le collectif d’habitants « Brouettes et Compagnie » se sont réunis début juin au sujet des établissements scolaires sur l’arrondissement.

Le constat des conditions de scolarisation, déjà bien sombre depuis des années, risque de se dégrader encore plus à l’avenir.

En effet, selon des informations transmises par la mairie des 2ème et 3ème arrondissements, plus de 6000 nouveaux logements vont être mis en vente ou en location dans les prochains mois et années. Or les services publics ne suivent pas
et en particulier la construction d’écoles et de crèches.

Depuis des années dans le 3ème arrondissement, l’urgence est la seule ligne de conduite municipale pour assurer la scolarisation des élèves, dont les parents galèrent pour les inscrire. On ne compte plus les écoles en préfabriqués (maternelle Jobin, primaire Busserade, primaire Bugeaud, primaire Ruffi la plus ancienne école en préfabriqués dans laquelle les plafonds sont tombées deux fois en deux ans, heureusement sans élèves en dessous…), on ne compte plus non plus les écoles surchargées et tellement grandes qu’elles sont des petits collèges (élémentaires National, Cadenat, Kleber, Révolution…) sans parler des ouvertures de classes en catastrophe à la rentrée (Busserade, Bugeaud, Révolution…) condamnant des salles polyvalents, informatiques ou de bibliothèques.

Comme vous devez le savoir nos écoles dans le quartier sont déjà surchargées. Depuis plusieurs années, des manifestations de parents et d’enseignants se sont rendues à la Mairie, à l’Inspection académique.

Aussi, sans construction d’équipements scolaires nouveaux, en adéquation avec la venue de nouvelles familles, la situation déjà très préoccupante,
deviendra catastrophique.

La rentrée 2016, et surtout la suivante, s’annoncent désastreuses si rien n’évolue.
De nombreux élèves ne trouveront pas de place dans leur secteur.

La situation ne se limite d’ailleurs pas aux écoles maternelles et primaires  puisque la rénovation du collège Versailles est sans cesse différée.

Bien décidés à ne pas abandonner l’avenir de la jeunesse du 3ème arrondissement, à la rentrée nous solliciterons fermement les parents d’élèves, enseignants, CIQ, associations du quartier, citoyens de l’arrondissement afin de créer
UN COLLECTIF DE DEFENSE DES ECOLES PUBLIQUES ;

et nous envisagerons les actions nécessaires à l’amélioration des conditions de scolarisation des enfants et de travail des personnels.

Page facebook: « Collectif Ecoles publiques du 3ème »

bfb annees 50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s