Balade « Héros de Marseille »

Vendredi 19 mai au cinéma le Gyptis

Projection publique du parcours « héros de Marseille »
en déambulation dans le quartier.
21h30-23h

Vous ne connaissez pas la Belle de Mai, ou bien vous voulez redécouvrir votre quartier de façon originale ?

Venez découvrir le quartier à l’occasion d’une déambulation collective dans les rues du quartier ! La voix de Sarah nous guidera pendant une heure et demi de parcours à la rencontre d’habitants dont les portraits vidéo seront diffusés sur les murs du quartier. Une façon originale de découvrir la Belle de Mai à travers les histoires de ceux qui la vivent au quotidien.

Une buvette ambulante accompagnera la balade.

[21h30] Départ. La balade commence au Cinéma le Gyptis, 136 rue Loubon.

[23h00] Arrivée à la Bonne Etoile (123, rue Belle de Mai)

Cette balade est proposée dans le cadre de la Belle Fête de Mai, organisée par des associations, collectifs, commerçants et habitants du quartier.

Infos pratiques

Pour pouvoir expérimenter le parcours, vous avez besoin d’avoir un smartphone avec 3G ou 4G, et de disposer d’au moins 350 Mo de données mobiles.
Munissez-vous d’un casque audio pour bénéficier d’une bonne immersion dans la narration.
Pensez à charger la batterie de votre téléphone avant de vous rendre sur le point de départ.
Pour plus d’informations, contactez Nicolas Dupont par mail : contact@tabascovideo.com
Découvrir le projet « Héros de Marseille »

Point de départ du parcours : Cinéma le Gyptis

Le Gyptis
136, rue Loubon
13003 MARSEILLE
+33 (0)4 95 04 96 25

Manifeste pour une Bibliothèque

Manifeste pour une Bibliothèque dans le 3ème arrondissement
Collectif d’habitants « Brouettes et compagnie

Le 3ème arrondissement de Marseille compte 45 000 habitants et aucune bibliothèque municipale! Pourtant, de nombreuses petites communes de 5 000 à 10 000 habitants en sont dotées.
Elle rime avec « justice sociale ».

Comme L ‘école, la bibliothèque publique est nécessaire à l’égalité des droits ;
Elle contribue à l’égalité des chances en offrant des espaces utiles à la formation, à l’étude,  et des ressources documentaires dans un environnement culturel qui dépasse l’utilitarisme.
Elle participe à l’accès à l’emploi, à la formation tout au long de la vie.
Elle permet de sortir de l’illettrisme et d’approfondir la découverte.
Elle aide à sélectionner dans les autoroutes de l’information formidablement démultipliées par internet, ce qui est utile dans sa trajectoire de vie personnelle et professionnelle.
Elle offre des collections représentatives des évolutions de l’art et des sciences.
Elle co-construit avec d’autres des événements culturels exigeants et médiateurs.
Elle conforte la cohésion d’un territoire, tout en reconnaissant et en partageant les cultures.

C’est grâce aux bibliothèques que des milliers d’enfants se familiarisent avec les livres souvent absents de leur environnement familial et social.
La lecture s’avère une activité indispensable à l’autonomie de la pensée, à la formation du citoyen, à l’épanouissement de la personnalité, à la maîtrise de l’expression,… et à la lutte contre l’échec scolaire.

Un livre n’est pas un produit de consommation comme un autre, sa découverte nécessite des médiations et donc un personnel professionnel.
Le métier de bibliothécaire a de multiples visages qui s’articule autour de la gestion des collections, l’accueil du public, l’animation et la formation.
Sa culture professionnelle est ancrée dans des valeurs universelles telles que le partage, l’égalité d’accès, la transmission, la responsabilité intellectuelle et l’utilité sociale.
C’est aujourd’hui un expert capable de gérer les modes d’accès au savoir.
Une bibliothèque existe aussi par l’indispensable présence de son personnel qualifié.
45 000 habitants peuvent ils continuer à s’en passer?

Le diagnostic de la ville de Marseille dans le cadre du contrat  « Territoire- lecture » de 2015 est édifiant: Le plus faible nombre de bibliothèques : 0,030 m2/habitants soit 2 x moins que la moyenne nationale soit 8 bibliothèques à Marseille, 15 à Lyon, 21 à Toulouse.
Notre quartier cumule les handicaps, tous les feux sont au rouge dans les statistiques.
Les enseignants, les professionnels, les associations (comme l’OCB ou l’Espace lecture de St Mauront) font tout pour faire tenir ce tissu fragile. C’est insuffisant! L’application du droit commun d’un service public à la hauteur des besoins doit sur notre quartier devenir une priorité.

C’est bien pour pointer cette carence indigne que le collectif d’habitants « Brouettes et compagnie » s’est donné pour mission d’accroitre l’envie d’un tel équipement en distribuant du livre en troc, à travers le quartier.
Par des rendez vous le samedi avec des brouettes de livres, des étagères installées chez des commerçants et des évènements ponctuels, le collectif favorise la circulation des livres et en stimule l’appétence tout en militant pour une bibliothèque municipale du 21e siècle dans le 3ème arrondissement de Marseille.

Aucune solution bricolée ne pourra se substituer à l’exigence de notre collectif d’un équipement public de qualité, géré  par  des professionnels et digne des habitants du 3ème, citoyens à part entière de la ville de Marseille.

initiation à l’arabe algérien

L’association Mot à Mot organise
un week-end d’initiation à l’algérien
Les samedi 25 et dimanche 26 mars 2017, de 10h00 à 16h00
Où ? Dans les locaux de l’association Mot à Mot : LoKal 36, 36 rue Bernard, 13003 Marseille.
Une initiation à la langue algérienne selon une approche communicative et ludique.
Cette langue étant principalement orale, l’accent sera mis sur l’oralité sous forme d’immersion.
En effet, ces deux jours seront orientés sur les interactions orales dans des situations de la vie quotidienne : au marché, au téléphone avec des amis, à la boulangerie.
Les pauses déjeuner seront également des occasions de partager un repas en algérien tout en savourant les mets apportés par chaque participant.
Ce stage est ouvert à toutes et tous, que vous soyez débutants ou que vous connaissiez déjà quelques mots dans cette langue. Seul le désir de tenter l’expérience et l’envie de s’imprégner de nouvelles sonorités sont conseillés.
Quelle participation ?
La volonté de permettre l’accessibilité de ce stage au plus grand nombre, tout en indemnisant la formatrice nous amène à proposer 3 niveaux de participation indicatifs :
– 30 € pour les personnes ayant des ressources inférieures au SMIC
– 45 € pour les personnes ayant des ressources égales au SMIC
– 60 € pour les personnes ayant des ressources supérieures au SMIC
L’adhésion 2017 à l’association sera également nécessaire (adhésion à prix libre).
N’hésitez pas à nous faire signe si ces tarifs demeurent inaccessibles.
Comment s’inscrire ?
*ou par téléphone = 04 91 05 97 03

Association Mot à Mot
http://www.associationmotamot.org/
Tél. 04 91 05 97 03 / 07 82 13 67 17
Courriel : associationmotamot@yahoo.fr

www.facebook.com/mot.a.mot.marseille

Presque émission

Participez à la Presque Emission de la télévision participative du 3ème :
Venez « bouléguer » jeudi 23 février à partir de 19h au Comptoir de la Victorine !

n3ji

Boulègues-tu ? C’est la question que l’équipe de Boulègue TV est allée poser aux habitants du 3e arrondissement de Marseille. Des enfants, des assos, des jeunes entreprises …

Chacun a sa façon de bouléguer !

Venez découvrir des portraits, reportages, et interviews qui créent la mosaïque du 3e, lors d’une émission de télévision locale ouverte au public : la Presque Emission.

L’émission sera suivie d’une partie musicale dédiée au flamenco !

Venez nombreux !

En attendant, vous pouvez regarder les dernières Presque Emissions et toutes les productions sur la chaîne YouTube (lien) ou les suivre sur les tournages via Facebook (lien) !

Projet de femmes

Projet: Espace public au féminin
Belles initiatives portées par un groupe d’habitantes autour de la place des femmes dans l’espace public : temps de réflexion, de créations artistiques,rencontres avec des professionnels, ateliers d’écriture…

un temps fort vendredi 3 février à 14h
avec un rendez vous donné à toutes les femmes du quartier
sur la trop masculine place Caffo.

Secteur familles de la MPT Belle de mai, 1/6 bvd Boyertract-caffo

tricot

femmes-et-espace-public-projet-1jardinieres

Expo Quartiers libres

Le quartier Saint Charles/Belle de Mai amorce un renouveau avec le projet urbain imaginé par l’équipe d’architectes, urbanistes, sociologues et paysagistes représentée par les agences Güller Güller et TVK.
Pendant les 10 prochaines années, cette équipe accompagnera la Ville de Marseille sur un territoire de 140 hectares allant de la Gare Saint-Charles au viaduc de Plombières et du faisceau ferré jusqu’à l’A7. Au cœur de ce périmètre, l’équipe se chargera de la reconversion du site des casernes Saint Charles (7ha) dont fait partie l’emblématique caserne du Muy.

Exposition collective
gratuit

Du 21 janvier au 26 février
Le lundi de 11h à 18h et du mardi au dimanche de 11h à 19h
Lieu : La Salle des Machines (Friche Belle de mai)

Une proposition de la Ville de Marseille avec les agences Güller Güller et TVK

Aujourd’hui, une nouvelle étape du dialogue s’ouvre entre la ville et les habitants : l’exposition s’articule autour de la présentation du projet urbain global, et des différentes interventions prévues sur le quartier. Elle  est ponctuée d’animations plus spécifiques : ateliers de travail, conférences-débat, réflexion sur l’occupation temporaire d’espaces comme la caserne du Muy, balades urbaines… pour affiner ce projet de ville, ce projet de vie !

Plus d’infos ici

quartier-libres_vue-caserne-foret

Et aussi:

Le collectif d’habitants « Brouettes et compagnie » apportera sa modeste contribution à cette exposition avec le projet « J’y Vis »:

Il s’agit d’un diagnostic sensible du secteur « Belle de mai » élaboré par ceux qui y vivent ou y travaillent et, considérés de ce fait comme des experts d’usage, accompagné de propositions issues de cette approche sensible d’usager du territoire.
Le collectif d’architectes « ETC », installé dans le quartier, s’est associé à cette aventure.

Le groupe est composé d’une vingtaine de personnes, de différents horizons et de compétences professionnelles diverses dont urbaniste, architecte, paysagiste….et depuis juin 2016, collecte des impressions, des témoignages, des usages et des rêves.

Ces recherches s’effectuent actuellement sur quatre axes:

* les pockets places ou « places de poche » : les endroits où les gens se rencontrent ou pourraient se rencontrer.
* mobilité: comment sortir et entrer dans le quartier.
* les cheminements du quartier: espaces urbains, espaces piétons.
* les points de vues privés ou publics: depuis sa fenêtre, sur son parcours quotidien….

Nous proposons dans le cadre de cette exposition, une restitution des travaux en cours que vous pourrez enrichir, compléter, …

j-yvis-visuel12